Optifuse IR permet d’obtenir des fleurs avec plus de branches

La pépinière hollandaise VOF-Jong est spécialisée dans la culture annuelle d’alstroemeria (lis du Pérou). Cette production s’étend sur deux serres en verre d’un hectare chacune sur lesquelles Optifuse IR a été appliqué au printemps pour protéger l’alstroemeria  des excès de lumière solaire et abaisser la température à l’intérieur des serres.

Une meilleure construction du bourgeon

“De mi-avril à fin juillet, il y a normalement suffisamment de soleil pour la culture d’alstroemeria. Pour la formation des bourgeons, il est donc préférable de protéger la culture des excès de lumière avec l’application d’un revêtement adapté sur le toit des serres», explique Siem Knol, trente ans d’expérience dans la culture d’alstroemeria. C’est la société d’application Wessel de Vries, qui s’est chargé mi-avril d’appliquer à la machine OptiFuse IR.

OptiFuse IR diffuse la lumière entrante

Optifuse IR offre un niveau très élevé de diffusion tout en limitant la perte de lumière, combiné à une protection efficace contre la chaleur. Cette association favorise l’activité photosynthetique de l’ensemble de la plante par un stress moindre du sommet de la plante (plus de rayonnement direct) et une répartition plus homogène de la transpiration entre toutes les feuilles des plantes. Cela a pour résultat une meilleure régulation de l’hygrométrie, de la température et du niveau de CO2 dans la serre. Le producteur d’alstroemeria: «le revêtement régule de 1 à 2 degrés la température dans la serre, et une température plus basse de la serre réduit la température des feuilles. De plus, grâce à l’effet diffusant d’Optifuse IR, plus de lumière atteint les parties basses des feuilles, ce qui assure une photosynthèse plus importante, une meilleure croissance des cultures et une bonne floraison.

Floraison

La formation des boutons floraux des alstroemerias se produit environ trois mois avant la floraison. L’induction de la floraison se déroule principalement sous terre. Une température du sol plus basse se traduit par moins de branches vides et une production supérieure de branches de première qualité. Siem Knol, le cultivateur d’alstroemerias: «Grâce à Optifuse IR, nous avons eu une irradiation plus faible. Cela a abaissé la température du sol et a eu une influence positive sur la structure de la fleur. En régulant mieux la température du sol en profondeur en été, nous avons eu une bonne production jusqu’à la mi-novembre, surtout en septembre et en octobre. Malgré des conditions d’ensoleillement peu favorables, nous avons récolté plus de tiges que l’année précédente. “
Le revêtement a été retiré début août avec le nettoyant Topclear associé. «Même si la température extérieure est encore élevée en août, nous anticipons la baisse de l’intensité lumineuse en éliminant le revêtement Optifuse IR pour garantir à nos fleurs une quantité de lumière suffisante », explique Knol.

Et cette année ?

Cette année, le producteur prévoit à nouveau de faire appliquer Optifuse IR sur le toit de ses serres à la mi-avril. «L’année dernière, nous avons été très satisfaits du revêtement, surtout pendant les fortes températures estivales des deuxième et troisième semaines de juin.