L’ombrage de la mâche avec Eclipse LD² augmente la productivité et permet de limiter les problèmes de Thielaviopsis basicola

Alors que la consommation de mâche est en plein essor, la production de cette culture sensible nécessite une certaine technicité si vous voulez réussir, y compris dans l’ombrage des abris. Spécialisée dans la mâche, les jeunes pousses de salade et les radis dans la région de Nantes depuis 1973, la société Vendéa fait partie des entreprises possédant ce savoir-faire.

La région de Nantes représente 50% de la production Européenne de mâche

La région nantaise assure 85% de la production nationale de mâche et 50% de la production européenne. Chaque année, près de 6000 hectares y sont consacrés. L’hiver, la production se fait en plein champ, sous chenilles nantaises. L’été, elle est réalisée sous des grands abris plastiques qui permettent un meilleur contrôle du climat avec moins d’intrants.

Une culture de mâche sous grands abris plastiques dans la région nantaise.
Une culture de mâche sous grands abris plastiques dans la région nantaise.

Basée à Machecoul, au sud de la Loire-Atlantique, la Scea Vendea produit de la mâche, des jeunes pousses de salade et des radis. L’été, 30 ha de grands abris plastiques y sont affectés à la mâche. L’ombrage devient alors un enjeu stratégique. « L’ombrage des abris l’été est nécessaire pour limiter le rayonnement direct sur la mâche, qui craint les coups de soleil, et pour maîtriser la température et éviter une déshydratation trop rapide du sol » explique Denis Clavier, responsable production à la Scea Vendea. Un autre aspect essentiel est qu’un bon ombrage des abris permet de limiter les problèmes liés à Thielaviopsis basicola.

La mâche affectée par le Thielaviopsis basicola

Apparu dans la région il y a une quinzaine d’années, Thielaviopsis basicola est un champignon pathogène tellurique responsable de nécroses racinaires et de pertes de peuplement. Présent surtout en été, il est favorisé par de l’humidité autour des racines lors de températures élevées. Sous grands abris plastiques, jusqu’à 20% des producteurs peuvent être touchés par le champignon, avec parfois de fortes baisses de rendement. « Les rotations sont importantes pour lutter contre Thielaviopsis basicola, note Denis Clavier. Mais le blanchiment, qui permet d’adopter une conduite plus sèche défavorable au champignon, est également essentiel. »

La peinture d’ombrage Eclipse LD² de Sudlac recommandée pour la culture de mâche

Le Comité Départemental de Développement Maraîcher (CDDM) a pour activité principale d’assurer l’appui technique auprès des producteurs de légumes (serre, grands abris plastique et plein champ) en Loire-Atlantique. Lors d’une étude étalée sur deux ans (2015 et 2016), le CDDM a testé différents produits d’ombrage sur grands abris plastiques en termes de pourcentage d’ombrage, de résistance et d’application. Il a été conclu que l’Eclipse LD² est le produit le plus adapté pour obtenir et maintenir durant la saison les taux d’ombrage recommandés aux producteurs, à savoir 50% d’ombrage lors de la première application puis 60-65% d’ombrage à la deuxième.

Suivant les recommandations du CDDM, la Scea Vendea fait donc blanchir ses abris par hélicoptère chaque année, une première fois vers la mi-avril, puis une deuxième fois vers la mi-mai. Depuis deux ans, elle utilise le produit Eclipse LD² pour la première application. « Notre objectif est d’avoir une bonne qualité de blanchiment et d’être tranquilles toute la saison quel que soit le climat, précise Denis Clavier. Nous avons choisi Eclipse LD² à partir des suivis du CDDM et du retour de l’applicateur qui peut juger de la qualité de l’application. Eclipse LD² adhère très bien au plastique et a une très bonne tenue dans le temps. En 2017, il y a eu beaucoup de pluie en juillet. Les mesures d’ombrage ont montré qu’il n’y avait pas eu de dégradation à cause de la pluie, ce qui n’était pas toujours le cas auparavant. » La production a également été améliorée. « Depuis que nous utilisons Eclipse LD² et que nous respectons les pourcentages d’ombrage préconisés, nous avons moins de problèmes de Thielaviopsis basicola, ce qui se traduit par de meilleurs rendements. La mâche est aussi plus ferme et moins allongée.»

Pour plus d’informations sur l’Eclipse LD², contactez-nous